La saison du p’tit raisin sec



Vous vous souvenez de mon régime du p’tit raisin sec? (Voir texte ici) Ben, nous y voici encore une fois cette année! Après avoir travaillé fort pendant des mois, cumulé la radio, la télé et, question de finir ça sur une note ben relax, un déménagement (!), mon raisin a perdu son chewy. Vidé raide. J’suis redevenue un beau p’tit raisin sec.

C’est le cue que m’envoie la vie à chaque fois. Quand je me sens ainsi, que la moindre petite demande supplémentaire m’irrite au plus haut point, c’est signe qu’il est grand temps de décrocher. Je tire la plogue. Je ferme le micro. Il n’y a plus de service au numéro que vous avez composé.

Je dois aller me remplir à nouveau. De d’autres choses. De beau, de douceur, d’amitiés, de soupers, de rosé. Je dois profiter de ma nouvelle maison (vous ai-je dit à quel point je CAPOTE ma vie de rester enfin sur le bord de l’eau?) Je dois décorer, décider où va ce cadre, ce meuble, ce tapis. Tsé le genre d’affaire smooth où personne ne vous met de pression? Où ma liste de choses à faire est une série d’activités le fun et non pas d’obligations?

Ça fait quelques jours que mon horaire s’est allégé et déjà j’ai les épaules qui ont descendu de plusieurs centimètres. Le sourire revient plus souvent aussi, lui qui était caché derrière une espèce de grimace tendue depuis quelques semaines. J’vous le dis, c’était pas beau à voir, mon entourage pourrait le confirmer. Tout doucement, je suis de retour à la base. Je respire. Je dors. Je mange. Et ça me fait le plus grand bien.

C’est donc le moment où je vous souhaite la même chose les amis: un bel été doux, autant que l’hiver a été rude, à vous remplir la panse et le coeur de beau et de bon. Se chouchouter ça fait tellement de bien! Et j’en profite aussi pour vous remercier. Ça a été une super année encore grâce à vous, à vos commentaires, à nos échanges. Ça fait du bien de voir qu’on peut se jaser de nos vies, avec respect, sur les réseaux sociaux. Ça change des trolls mettons. Et merci pour votre générosité! Cette année, on a réussi à accumuler encore beaucoup de sous pour le Centre de Crises de Québec et ça, c’est parce que vous avez embarqué dans nos projets, dont celui de la collection de bijoux.

On travaille déjà sur des nouveautés pour l’automne, je pense que vous allez vraiment aimer ça! En tout cas, nous autres on est ben excité…watch out!

Mais pour le moment, je retourne à mes bernaches, mes hirondelles et mes castors (Oui!! J’ai 2 castors comme voisins dans ma cour arrière!!) Bon été! On se retrouve en août…le raisin regorgé de soleil et d’énergie!

À la vôtre! Bon été!

Julie

Partager:

À lire aussi

Julie
Les états d’âme de Julie
L’été du self-love
Julie
Les états d’âme de Julie
Le temps du doux
Julie
Les états d’âme de Julie
Les premières