Sophie Prégent

Pour cette maman, comédienne et présidente de l’Union des artistes, le bonheur est dans le temps. Avec un horaire réglé au quart de tour, ce n’est parfois pas évident d’en trouver. Alors, elle privilégie ces petits moments de plaisir simples qui lui permettent de recharger les batteries.



L’endroit où tu te sens le mieux au monde? 
Chez nous. On s’est construit une maison où l’on se sent bien. Il y a beaucoup de fenêtres et je me sens très enracinée dans la nature. J’ai fait bien des hôtels et beaucoup de voyages, mais il n’y a pas un endroit où je me sens mieux que chez moi.

Les 3 essentiels à ton bonheur? 
Charles, Mathis, et… du temps! C’est fou comme je cours après!

 

Avec Mathis, lors d’un voyage en Floride.

Ton objet préféré? 
Mon cellulaire parce que ma vie est là-dedans. Je n’ai même pas d’ordinateur au bureau parce que je fais tout avec mon téléphone. Il me permet de gagner du temps: de bouger et de travailler quand même. La mobilité qu’il me procure, c’est une forme d’indépendance aussi.

La pièce préférée de ta maison? 
La cuisine! Quand j’ai du temps, j’aime mieux m’asseoir sur le banc de la cuisine, plutôt que d’aller m’étendre sur le divan devant la télé dans le salon. Je ne sais pas pourquoi… Peut-être parce que je suis à côté du frigo, haha. J’adore cuisiner; je suis toujours en train de préparer un petit quelque chose. Ma cuisine, c’est l’essentiel de ma vie.

Une odeur qui te fait du bien à tout coup?
Celle de l’herbe après la pluie. Je n’habite pas en campagne, mais dans mon coin, on est dans la nature. Quand on est partis de la ville pour s’établir ici, cette odeur m’avait frappée. J’ai réalisé qu’elle m’avait manquée. Je la trouve tellement réconfortante.

Un petit détail qui te met toujours de bonne humeur?
Recevoir des beaux textos. De mon chum, d’une amie, de quelqu’un qui a vu quelque chose que j’ai fait et qui a aimé. Les petits messages d’amour me font toujours beaucoup de bien!

La plus belle preuve d’amitié que tu as reçue? 
Ma mère est décédée le 18 août dernier. Quand on a su qu’elle n’allait vraiment pas bien et qu’il n’y avait pas grand chose à faire, les vacances étaient déjà programmées, les billets d’avion achetés, je n’avais pas de gardienne disponible pour mon fils si on ne partait pas; je ne savais plus quoi faire. C’est alors que ma meilleure amie – que j’ai depuis que j’ai 13 ans – m’a offert de s’occuper de ma mère pendant notre voyage. Pendant 2 semaines, elle est allée la voir et en a pris soin. Elle passait du temps avec elle, lui lavait les cheveux… Je n’ai qu’un frère et il habite à Toronto. Et tout d’un coup, c’était comme si j’avais une soeur pour m’aider. Ça m’a beaucoup touchée!

 

Avec ma précieuse amie Marie-Josée.

Un voyage dont tu te rappelleras toute ta vie? 
J’en ai fait de très très beaux, mais celui qui m’a marqué, c’est mon premier voyage à Paris. C’était la première fois que je prenais l’avion toute seule. J’avais un ami, avec qui j’avais joué au théâtre, qui s’en allait là-bas et qui m’avait dit: « j’ai une chambre de libre. Je ne te charge rien. Viens et fais ta vie! » Ce que j’ai fait. Je suis partie 3 semaines. Je n’avais pas une cenne. J’avais payé mon billet 341$ aller-retour. Je n’avais jamais traversé l’océan. Je pense que j’ai passé tout mon argent à acheter des cadeaux pour mon monde. Je vais m’en rappeler toute ma vie. C’est à ce moment que j’ai compris que j’aimais voyager.

La saison que tu préfères? 
Ça a toujours été l’automne, mais plus je vieillis et plus c’est l’été. Je ne suis plus capable d’endurer le froid. Ça ne me dérange pas qu’il y ait 4 saisons… en autant que ce soit 4 fois l’été, haha !

Ton bonheur est à la campagne, à la mer, à la montagne ou en ville?
La mer! Généralement, quand j’ai la mer devant moi, c’est que je suis en vacances et que j’ai une pile de livres à côté de moi. C’est le seul moment où je suis capable de lire, et je n’ai que ça à faire. Je me magasine des livres à longueur d’année et quand je pars en vacances, je les apporte! Pour moi, la mer égale temps. La farniente!

 

Les vacances, aux Îles-de-la-Madeleine.

Une journée où tu te sens belle, c’est une journée… 
C’est rare que je me sens belle! Alors disons que je me sens mieux quand j’ai pris le temps de m’entrainer, de prendre soin de moi et de bien dormir.

Un moment de vie magique dont tu vas toujours te rappeler?
Pour moi, ce sont des moments qui arrivent lorsqu’on ne s’y attend pas. Si, par exemple, on a une soirée de libre, qu’on a quelqu’un pour s’occuper de Mathis, que Charles et moi, on décide d’aller souper au resto et que ça adonne que nos amis Marie-Claude et Mario sont disponibles et qu’ils nous accompagnent. Ahhh, c’est comme si on avait gagné à la loto. On capote nos vies! C’est fou comme ce couple me fait du bien. Je vole des moments de vie quand je suis avec eux. Ce sont des moments privilégiés pour moi!

Les plus belles choses qu’on ait dites de toi? 
Que je suis loyale et travaillante… parce que ce sont des qualités que j’aspire à détenir. Je considère qu’on acquiert les plus belles choses en étant comme ça. C’est bien beau d’avoir un talent naturel dans la vie, mais il n’y a rien comme le travail pour t’amener encore plus loin.

Ton plus beau souvenir d’enfance?
Un voyage à Cape Cod, qu’on a fait en famille avec mon père, ma mère, mon frère, ma tante Barbara et mon oncle. On ne voyageait pas beaucoup quand j’étais petite, alors c’est un moment marquant. J’étais toujours avec ma mère et ma tante! Que de beaux souvenirs!

Un film qui te fait du bien ? 
La Liste de Schindler. Je trouve ça beau de voir quelqu’un qui, malgré toutes les forces opposantes, décide de sauver la vie de milliers de personnes. Ce film me réconforte et donne foi en l’être humain.

Le livre qui a changé ta vie?
J’ai beaucoup aimé Lettre à un jeune poète de Rainer Maria Rilke. Une petite oeuvre d’une centaine de pages. C’est un philosophe qui tient une correspondance avec un jeune artiste. Je l’ai lu juste avant de faire l’École nationale de théâtre et ça m’avait beaucoup touchée.

__

On peut voir Sophie dans la série Alerte Amber, sur les ondes de TVA et dans le documentaire Autiste, bientôt majeur, présenté à Moi & cie. En plus de son métier de comédienne, elle est aussi présidente de l’Union des artistes.

Partager:

À lire aussi

Entre nous
Le bonheur selon...
Philippe Laprise
Entre nous
Le bonheur selon...
P-A Méthot