Philippe Laprise



No 1

Fuck off !

J’ai toujours cru au fuck off. Pour moi, c’est le laisser-aller, c’est le « ah bon ». Parce que dans la vie, tu fais des choix : tout le monde te juge, des fois c’est même gratuit et méchant. À ces gens-là, je dis « ah bon », c’est son opinion et je passe à autre chose. C’est une manière de me détacher de ça.

No 2

Bye bye les gens négatifs !

Tous les gens négatifs autour de moi, je les mets à la porte. J’ai arrêté d’essayer. Je me suis rendu compte que j’essayais de faire plaisir à tout le monde et que malgré tout, il y avait des gens qui n’étaient ni contents, ni reconnaissants. Pour poursuivre mon propre bonheur, j’ai coupé les ponts avec ceux qui me drainaient et qui n’étaient pas positifs. Étrangement, ça fait de la place et les gens positifs arrivent ! Malheureusement, c’est aussi un défaut : avec moi, il n’y a pas de chance ! Si je m’aperçois que ça ne marche pas, ça finit là !

No 3

Le meilleur s’en vient

Quand un projet pour lequel je travaille fort ne fonctionne pas, peu importe les raisons, je me dis que quelque chose de mieux va s’en venir. La vie libère mon agenda et m’envoie un signal : « quelque chose s’en vient, prépares-toi ! » En même temps, j’en profite, parce qu’un rien me rend heureux !

Partager:

À lire aussi

Entre nous
3 choses que j’ai apprises
Pierre-Yves Lord
Entre nous
3 choses que j’ai apprises
Stéphane Bellavance
Entre nous
3 choses que j’ai apprises
Marie-Josée Taillefer