Marina Orsini

Que ce soit en tant qu’animatrice ou en tant qu’actrice, Marina exerce son métier avec coeur et sensibilité. Authentique et humaine, elle se laisse guider par son instinct. Et ça se sent… à travers les projets auxquels elle participe et sa personnalité attachante.



No 1

Qu’on est toujours là où l’on doit être…

Rien n’arrive pour rien! Dans la vie, c’est souvent pour le meilleur et non le pire, même si au début, c’est difficile à voir ou à comprendre. Le but, c’est de chercher à savoir pourquoi ça arrive. Pour que cette démarche soit concluante, ça demande d’être à l’écoute et d’être honnête avec soi.  On dit souvent que la vie est une école. Comme un lieu d’apprentissage qui, selon moi, a pour but ultime de nous ramener à ce que l’on est profondément, à notre propre essence.

À l’adolescence, on veut se dissocier de nos parents et c’est une étape normale… On erre dans ce vaste monde. On se doit d’explorer nos forces et nos faiblesses, à trouver ce qui nous anime et ce que l’on désire et à déterminer ce qui ne nous convient pas. C’est un peu comme partir à la découverte de soi!

Comme parent, je voudrais tellement que mon fils ne soit pas confronté à toutes les souffrances possibles et imaginables. Il a néanmoins sa route à faire. Et elle sera sans aucun doute parsemée de défis, de déceptions, mais aussi, de belles victoires.

No 2

Le temps est notre allié

Lorsque l’on traverse des situations difficiles qui nous apportent de grandes peines, beaucoup de douleur et de la déception, on souhaiterait tant que le temps accélère pour qu’enfin ce moment soit derrière nous. Mais… il faut plutôt apprendre à lâcher prise et à faire confiance à la vie. Plus souvent qu’autrement, elle fait bien les choses! C’est souvent après coup que l’on s’en rend réellement compte.

Peu importe l’épreuve, on doit faire la paix avec le fait que, pour que les blessures guérissent et cicatrisent, ça prend le temps que ça prend! Il faut savoir plonger même si ça donne le vertige! C’est un passage obligé pour apprivoiser chaque étape et entendre chaque message. Quitte à y perdre le nord un petit peu! Entre le cœur et la tête, le temps nous permet d’atterrir à nouveau. Il nous aide également à prendre le recul nécessaire pour y voir plus clair. Faire de la place au vide est une étape nécessaire afin de pouvoir remplir l’espace du cœur à nouveau.

No 3

Toujours faire les choses avec son cœur

C’est vraiment mon mantra et ce qui me guide, en quelque sorte. Ça ne ment jamais!  En agissant ainsi, on peut rarement se tromper. Chaque fois que j’ai des doutes face à un projet, une personne ou une situation… je me dis toujours:  «Vas-y avec ton cœur!» J’en ressors toujours gagnante!

Le cœur, c’est le centre de ce que nous sommes. Ce qui provient du cœur est ce que nous avons de plus pur et de plus vrai. Quand on « parle avec son cœur », ce qui rejaillit, c’est toujours notre authenticité! C’est ce qui nous guide profondément dans notre vie! Le cœur, c’est notre plus belle arme. Il rassure, enveloppe, calme et élève. Quand on l’écoute, tout devient plus beau et plus grand. Quand on s’y fie, TOUT est possible.

__

On suit Marina dans le magazine qui porte son nom du lundi au vendredi, sur les ondes de Ici Radio-Canada Télé ainsi qu’à la barre de l’émission Deuxième chance qu’elle présente avec Patrick Lagacé. On peut aussi admirer son travail de comédienne, avec lequel elle renoue, dans la série Une autre histoire.

Partager:

À lire aussi

Entre nous
3 choses que j’ai apprises
Stéphane Bellavance
Entre nous
3 choses que j’ai apprises
Marie-Josée Taillefer
Entre nous
3 choses que j’ai apprises
Sébastien Benoit